August 04 2016 0Comment

Neuchâtel at 122 tonnes

«Chapeau aux chauffeurs. Ils ont peut-être des gens qui leur font signe pour manœuvrer, mais il faut oser conduire là!» Ce monsieur venu voir passer les quatre mastodontes routiers dans sa rue à Marin résume l’admiration ressentie par tous les spectateurs qui ont assisté, dans la nuit de mardi à hier, au transit du mât d’une éolienne à travers Neuchâtel. Destiné au site du Mont-Crosin (lire ci-contre), ce mât était divisé en quatre pièces convoyées par les camions de l’entreprise Friderici, aux caracté- ristiques toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Lourd, haut, long,… Le premier camion, qui a pris la route dès minuit à Marin – ils y stationnaient après avoir rallié le canton en début de soirée depuis Morat –, était ainsi le plus lourd, avec ses 122 tonnes! Derrière lui, place au convoi le plus haut avec ses 5m10. Une hauteur qui a tout juste permis au transport de passer sous la passerelle de La Tène.

Article paru dans l’Express